Chansons

CHANSON

Imagine

( Lara Fabian/ Rick Allison)

Imagine un endroit Un univers uni Un jardin pour demain Où l’on parle d’ aujourd’ hui

Imagine un ébat Qui durerait toujours Et ça ne serait pas Qu’une simple histoire d’un jour

Imagine qu’une voix Ne soit pas celle qui pense Mais plutôt un débat Interdit de silence

Imagine qu’une idée Jamais ne nous retienne Qu’elle soit la nôtre ou non Pourvu qu’elle nous enseigne

Imagine que le sang S’échange pour la vie Que la vie soit l’enfant D’un ciel sans débris

Imagine que tu parles Sans te priver des mots Ils seront tes escales Ils t’emmènerons plus haut

Imagine que l’amour Soit le nouveau héro Et que nos couleurs S’exilent de nos drapeaux

Imagine qu’une image Soit belle d’imperfection Pas un hommage A la contrefaçon

Imagine que de deux Ne naisse que le meilleur Que l’un soit pour l’autre Un cercle issu du cœur

Imagine qu’un galet Soit le témoin errant Que nous sommes bien passés Que nous sommes bien vivants

Imagine si tu veux Que rien ne changera Je sais qu’on a fait au mieux Le prochain, lui, pourra

Imagine que la loi Nous vienne d’une seule croyance Qui ne rejette rien Rien que nos intolérances

N’imagine plus rien Pendant que toi et moi on parle Je vois déjà nos mains S’emparer d’une étoile

Quand les hommes vivront D’amour

Quand les hommes vivront d’amour

Paroles et musique : Raymond Lévesque

Quand les hommes vivront d’amour Il n’y a aura plus de misère Et commenceront les beaux jours Mais nous nous en seront morts, mon frère

Quand les hommes vivront d’amour Ce sera la paix sur la terre Les soldats seront troubadours Mais nous nous seront morts, mon frère

Dans la grande chaîne de la vie Où il fallait que nous passions Où il fallait que nous soyons Nous aurons eu la mauvaise partie

Quand les hommes vivront d’amour Il n’y aura plus de misère Peut-être songeront-ils un jour A nous qui seront morts, mon frère

Nous qui aurons aux mauvais jours Dans la haine et puis dans la guerre Cherché la paix, cherché l’amour Qu’ils connaîtront alors mon frère

Dans la grande chaîne de la vie Pour qu’il y ait un meilleur temps Il faut toujours quelques perdants De la sagesse ici-bas c’est le prix

Quand les hommes vivront d’amour Il n’y aura plus de misère Et commenceront les beaux jours Mais nous seront morts, mon frère.

Rejoins un de nos groupes-écoles actifs !

...

Je m’inscris