Jeunes : face à l’alcool

Les jeunes sont d’importants consommateurs de boissons alcoolisées, surtout bières et « alcopops ». Les filles ne sont pas en reste même si elles en consomment une moindre proportion.

Une récente enquête du CRIOC (Centre de recherche et d’information des organisations de consommateurs) nous révèle des résul¬tats préoccupants...
En 2005, des jeunes belges âgés de 10 à 18 ans ont été interviewés sur leur consommation d’alcool. Déjà 10 % des jeunes de 11-12 ans affirment consommer de l’alcool et 68 % d’entre eux y ont déjà goûté. Vers 17 -18 ans, le chiffre de la consommation at¬teint 70%. Une autre forte tendance révélée par cette étude, concerne le type d’alcool consommé : 70% des jeunes boi¬vent de la bière, 49% des alcopops. Le goût sucré de ces boissons encourage les jeunes à consommer de l’alcool et dès leur plus jeune âge !

La consommation d’alcool : un rite d’intégration familiale ?

La plupart du temps c’est la famille ou les copains qui initient le jeune à l’alcool. Selon leurs dires, les jeunes interviewés ont été initiés aux boissons alcoolisées par les copains (une fois sur trois) ou par leurs parents ( deux fois sur cinq). La consommation d’alcool chez le jeune révèle avant tout d’un comportement social, pour une meil¬leure intégration au sein de la famille. A quelles occasions ? Dans le cadre d’une
fête familiale (communion, anmversaire,
fêtes de fin d’année...), lorsque les parents incitent l’enfant à tremper ses lèvres dans un verre de vin. « L’apprentissage
à la dégustation correspond à un rite initiatique d’intégration familiale », explique le CRIOC.

Pourquoi les jeunes boivent-ils ?

D’abord, par curiosité, pour goûter, « voir l’effet que cela fait », répondent un bon nombre d’entre eux. D’autres par mimétisme social, c’est une forme d’intégration dans un groupe pour ne pas être discriminé ou jugé. Une petite minorité pour se. décoincer ; c’est un facteur qui facilite la communication, les contacts, sécurise et valorise. Côté plaisir, plus de la moitié des jeunes déclarent préconiser la détente ou le bien-être lorsqu’ils consomment de l’alcool. D’autres y recourent pour lutter contre une certaine forme de mal-être dans ce cas, l’ivresse est une évasion, une fuite des problèmes quotidiens. A l’adolescence, l’alcool est souvent recherché pour concrétiser une rupture avec l’enfance, c’est une recherche d’identité.

N.E.

Les alcopops, ces nouveaux alcools

La jeunesse représente un marché juteux et les pro¬ducteurs de boissons al¬coolisées l’ont compris : ils ont créé des boissons alcoolisées spécialement pour les jeunes. Ces "alcopops" ont tout pour plaire : goût sucré, couleur flashante, image branchée, prix bas. ;. sans oublier un peu d’alcool fort (vodka, rhum ou tequila) pour donner à la boisson un petit quelque chose de "défendu".

R.H

Rejoins un de nos groupes-écoles actifs !

...

Je m’inscris