Le petit Lorrain : Les handicapés physiques

Les Handicapés physiques :

Dans le cadre de l’édition spéciale de notre journal consacrée aux
personnes souffrant d’ handicaps physiques, nous avons décidé
d’interviewer une personne qui travaille tout les jours avec eux.
Notre choix s’est porté sur C. Poupaert, responsable de
département dans l’entreprise de travail adapté « La Lorraine ».
Cette entreprise vient d’ailleurs de remporter le prix :
« Ambassadeur de l’Economie Sociale ».
.
-Tout d’abord : qu’est ce que La Lorraine ?

La Lorraine est une entreprise de travail
adapté, c’est à dire, une entreprise que se charge de
donner du travail aux personnes ayant des handicaps
physiques mais aussi de les réinsérer socialement.

-Quels genres de travaux font les handicapés ?

-Nos ouvriers travaillent notamment dans trois
secteurs : le premier est le secteur « bois » (élagage
des arbres, abattage,... ) et le second est le secteur appelé
« multiservice », celui-ci comprend la peinture, l’entretien des pelouses, le déneigement,... et le troisième secteur est celui du nettoyage (bureaux,
vitres, nettoyages après dégâts, nettoyage urbain,...)

-Les personnes travaillant dans votre entreprise sont atteintes de quels types de handicaps ?

-Il s’agit d’handicaps plus ou moins légers, cela va
des problèmes visuels à la surdité en passant par les
difficultés motrices,...

-Les handicapés bénéficient ils d’un encadrement
spécial durant leur travail ?

-Oui bien sûr, chaque équipe d’ouvriers est dirigée
par un chef d’équipe, celui-ci est généralement moins
handicapé que les autres et a suivi plusieurs
formations. À cela vient s’ajouter le matériel adapté
(loupes,...) , les tenues de sécurités,... Et quand le
travail demandé par le client nécessite des capacités
plus spécifiques, nous faisons appel à des ouvriers
valides, à raison d’ 1 ouvrier valide pour 10 ouvriers
handicapés.

-Votre entreprise étant en relation directe avec les
clients, ceux-ci savent-ils que ce sont des personnes
handicapées qui viendront effectuer le travail ?

-dans 80% des cas oui !

-Cela ne soulève-t-il jamais de problèmes ?

-Il est très rare que les clients posent des
problèmes, cependant il arrive parfois que certaines personnes collent des « étiquettes » aux handicapés (incompétents, sales,...). Dans ce cas là, je me rends sur place pour rassurer le client. Le premier jour de travail, je me vais mettre l’équipe d’ouvriers en place, et si le chantier dure plusieurs jours, je vais au moins une fois par jour voir l’évolution. Mais ce qu’il faut savoir, c’est que les ouvriers travaillant pour nous sont
très bien encadrés et que pour éviter les préjugés, nous n’acceptons que le travail que nous sommes sûrs de pouvoir réaliser.

-Est-ce que l’Etat intervient pour vous aider ?

-Oui, en effet, nous recevons de l’argent de l’AWPIH (agence wallonne pour l’intégration des personnes handicapées) qui sert en majeure partie a payer le salaire des ouvriers et à investir dans du nouveau matériel.

-Merci d’avoir accepté de répondre à nos questions.

En conclusion de cet interview, nous pouvons dire que grâce à
des entreprises comme La Lorraine, les personnes souffrant de
handicaps peuvent, elles aussi, avoir un travail, une vie sociale,
des relations avec d’autres gens,....
Et nous pouvons aussi dire que l’Etat, grâce à des associations
comme l’AWIPH ne laisse pas non plus les handicapés de côté...

Arnaud Poupaert.

Rejoins un de nos groupes-écoles actifs !

...

Je m’inscris