Violents ? Les jeunes ?

Un jeune nous raconte son ressenti face à l’incompréhension des adultes ...

Qu’est-ce qui te rend violent ? Comment réagis-tu ?

Ce qui me rend violent ? - Les personnes qui disent : « Tu es jeune, donc tu es violent ». - Les policiers qui te voient et qui trouvent que tu as une tête bizarre : ils vont directement s’approcher et posent la question qu’on entend tout le temps : « papier d’identité ? ».

Ma réaction : j’essaye de ne pas trop parler, car sinon cela va s’emballer. J’essaye aussi de ne pas fréquenter les personnes qui disent : « Tu es jeune, tu es violent »

Que penses-tu de la violence dans les quartiers ?

Il y en a trop. Si on arrête de nous ennuyer, on pourrait peut-être arrêter d’être comme ça.

Quel est le comportement des policiers envers vous ? Que font-ils ?

Déjà, ils regardent, ils voient que t’as une tête bizarre. Ils s’approchent et ils disent : « papier d’identité, s’il vous plaît ! » et puis, ils contrôlent pour voir si on n’a rien sur nous. Leur comportement est parfois agressif. Certains policiers sont très calmes et gentils.

Que penses-tu des personnes racistes ?

Je n’aime pas ces personnes-là. T’es Arabe ou Turc, tu es un voleur, un terroriste, une personne violente. Ce sont des propos qui me rendent plus violents.

A ton avis, que doit-on faire pour arrêter la violence ?

Ne plus nous ennuyer et nous laisser tranquilles.

Pour toi, les jeunes sont-ils plus violents ?

Oui, comme je le dis, car on ne nous laisse pas tranquilles.

Comment réagis-tu quand les policiers viennent vous contrôler ? Es-tu violent ?

Non, je ne suis pas violent, mais ça met la pression quand on vient nous contrôler.

2005 est-elle l’année de la révolte ?

Oui, car en Belgique, les jeunes ont fait des émeutes, ont cassé, et brûlé des voitures, donc on peut appeler ça une révolution.

Pour toi quel est le pourcentage de violence dans les quartiers en Belgique ?

Le pourcentage est de 80%, car dans chaque quartier en Belgique, il y a de la violence[sic].

Interview réalisée par Aziz auprès d’un jeune du quartier de Droixhe.

Rejoins un de nos groupes-écoles actifs !

...

Je m’inscris