À vos lettres, prêts, partez ! le psy vous répond

Ce témoignage est basé sur des faits réels. Pour assurer l’anonymat du témoin, nous l’appellerons Léa.

Chère ?,
J’aimerais avoir votre avis sur ce qui s’est passé au début de l’année dans mon école. Mon directeur a convaincu deux filles de cacher le fait qu’elles sont lesbiennes et les a persuadées de ne pas se faire de gestes d’affection en public. Selon lui, il y aurait eu une plainte. Cependant, les hétéros s’embrassent à pleine bouche et on ne leur dit rien, moi je trouve que c’est de l’intolérance, voire de la discrimination, vous, qu’en pensez-vous ?
Léa 15ans

Chère Léa,

Effectivement, tu as raison, ce que tu nous racontes est une situation de discrimination et d’intolérance. Cependant, je pense qu’il ne faut pas sauter trop vite aux conclusions. Il faudrait vérifier quelles sont les intentions de ton directeur d’école. Certes, il a convaincu ces filles de cacher leur homosexualité, mais peut-être voulait-il les protéger de l’homophobie ? Peut-être qu’il n’a pas assez de ressources pour assurer la sécurité et le bien-être de ces filles ? Ou encore, il est effectivement fermé d’esprit et refuse la présence d’homosexuelles dans son établissement.
Peu importe les motifs de ton directeur, les deux filles ont le droit d’exprimer leur affection l’une pour l’autre même si il y a eu une plainte. De là, on pourrait se questionner sur les valeurs de l’école, sa mission. Est-il concevable qu’en 2006, on manque d’arguments pour défendre l’amour d’un couple lesbien ? Est-il normal de faire taire un couple sous prétexte d’une plainte ? L’homosexualité demeure encore un tabou et la direction de l’école refuse d’être un milieu d’expression, d’argumentation, de discussion, un temps et un espace qui permettrait d’échanger et de s’ouvrir l’esprit.
Léa, si tu désires agir, ne te gêne pas. Bats-toi pour tes valeurs, et affirmes tes principes. Je te suggère de bien explorer les points de vue de ton directeur et peut-être aussi de tes professeurs avant de commencer à faire des reproches. Je te suggère même de faire lire cette lettre que je t’écris aux professeurs. Pour éviter les malentendus et la zizanie, ne vise personne avant de connaître son opinion ! Il est aussi préférable d’utiliser une communication non-violente afin que ton message passe plus facilement.

Chère Léa, je te remercie de ton témoignage. J’espère avoir été assez convaincante pour pouvoir contribuer à un système d’éducation meilleur !

Bonne chance dans ton combat !
 ?

Rejoins un de nos groupes-écoles actifs !

...

Je m’inscris