Le communisme

Voici deux articles traitant du même sujet : Le communisme.
Mais, ils l’abordent de manière diamétralement opposés pour vous permettre de vous forger une opinion sur cette question.

Le communisme, vous avez dit « discrimination » ?

Depuis bien des années, le communisme a toujours été un mot proscrit. Mais est-ce une paranoïa injustifiée que de penser que le communisme est de toute façon mauvais, dans un monde où l’argent a plus de valeur que la vie ou la liberté d’ un individu quelconque ?

Oui peut-être, si on est du côté des riches et que l’on ne se sent pas concerné. Les gens ne se rendent pas encore très bien compte que les grands de ce monde se moquent bien de ce que l’opinion publique pense, du moment que nous, citoyens faisons marcher leurs entreprises ! Pendant ce temps ils s’arrangent pour retarder la vente d’un médicament révolutionnaire, d’une voiture non polluante ou pour empêcher l’implantation d’éoliennes dans un pays, ou même encore pour nous obliger à cultiver des OGM sans certitudes quant à la nocivité pour la santé.
Parmi le nombre d’exemple démontrant que la vie ou la santé du citoyen n’a aucun poids, citons quelques exemples évoqués par les médias ( qui ne sont pas, soit dit en passant, de grands modèles de remise en question d’un système, étant elles-mêmes financées par des multinationales dont le cadet des soucis est de favoriser une presse libre et indépendante)

  Les études sur la nocivité du tabac réalisées par Philip Morris dans les années 60, tenues bien secrètes pendant des décennies. La firme tenant un discours tout autre...
  Le soutien financier de Total Fina au régime Birman qui en retour demande à son armée de forcer sa population sous les coups à construire le gazoduc de la firme...
  Tout récemment, la vente par la France, berceau de l’humanité, du clémenceau à l’Inde pour démantèlement, sachant pertinemment bien qu’elle met ainsi en péril la santé et la vie d’Indous qui vont s’exposer pour quelques roupies.
  La guerre d’Irak, dont le principe de la démocratie a déjà coûté la vie à 200.000 Irakiens. La planète entière sait que la « démocratie » est bien le dernier enjeu de cette guerre...

Communisme à la dérive

Dans cet article, je vais vous parler des abus du système communiste Chinois. Pour ce faire je vais vous définir le communisme : "Doctrine prônant l’abolition de la propriété privée au profit de la propriété collective, et, notamment, la collectivisation des moyens de production et la répartition des biens de consommation selon les besoins de chacun ; état correspondant de la société."(petit Larousse 2005)

Le communisme provient principalement de la doctrine de Karl Marx qui souhaite une société sans différences de classes sociales. Le premier état communiste fut fondé en Russie en 1917, suite à la révolution Bolchevique, donnant naissance à l’URSS, union des républiques socialistes soviétiques.
Ce système va vite être ébranlé par de nombreuses pratiques inhumaines et injustes, les opposants au régime étaient en effet envoyé dans des camps de prisonniers politiques nommés goulags. A la suite de la seconde guerre mondiale, l’URSS va prendre de l’ampleur en influençant ses voisins d’Europe de l’Est, ce qui va entraîner la guerre froide. Ensuite Gorbatchev, chef du parti de la fin des années 1980, va tenter de redresser le pays et de faire évoluer le communisme en appliquant 2 réformes "Glasnost" et "Perestroïka" en français transparence et réforme. Le but de ces réformes est de rendre le communisme plus juste pour le peuple et plus transparent du point de vue financier. Au lieu d’être le réformateur du communisme russe il va en être le fossoyeur. Mais parallèlement à cette disparition, le communisme va se développer fortement en Chine.

Système communiste Chinois :

La Chine ou plus précisément la République populaire de Chine fut créée en 1949 principalement par Mao Zedong. Le régime politique de la Chine, est une dictature du peuple conduite par le Parti communiste mais des partis démocratiques peuvent néanmoins participer à la vie politique de l’état. Comme beaucoup d’états démocratiques, la Chine possède 3 types de pouvoir, l’exécutif, le législatif et le judiciaire. Le pouvoir exécutif est dirigé principalement par le Premier ministre et le secrétaire général du Parti. Ils dirigent les ministères, élaborent des lois, ils contrôlent également la commission militaire centrale qui commande elle-même les affaires militaires nationales. Or, cette autorité, lorsqu’elle est conférée à une personne avide de pouvoir, peut être gardée au-delà de son mandat comme Deng Xiaoping l’a fait durant les années 1980, bien qu’il ne soit plus au pouvoir il est resté le véritable dirigeant. Le pouvoir législatif, pour sa part, est détenu par l’Assemblée nationale populaire, celle-ci est composées de membres élus pour 5ans (reliquat des plans quinquennaux russes), ces membres sont issus de différents horizons : ouvriers, paysans, intellectuels, cadres, représentants de partis démocratiques, militaires, Chinois d’outre-mer revenus au pays. Il y a 1 député pour 400.000 personnes en moyenne or en arrondissant la population totale de la Chine à 1.2 milliards d’individus, un calcul rapide permet de déterminer le nombre de députés, cette assemblée compte donc environ 3000 personnes.

Cette assemblée vote les lois, amende la Constitution, approuve le budget de l’état, a le pouvoir de nommer ou de révoquer les membres du conseil des affaires d’état, de la commission militaire centrale ainsi que ceux de la cour populaire suprême et du parquet populaire suprême. Cette assemblée bien que très représentative a un grand désavantage, le nombre de députés. C’est un inconvénient majeur car en effet ils ne se réunissent à cause de cela qu’une fois par an, entre temps, un comité permanent possède tout leurs pouvoirs ce qui implique que le peuple est quelque part sous une dictature, en effet comment prendre position pour le peuple si l’organe de décision n’est jamais réuni, de plus les quelques personnes faisant parties de ce comité ont entre leurs mains un pouvoir immense ce qui est toujours très dangereux pour le peuple. Le pouvoir judiciaire, quant à lui, est très différent du nôtre, c’est à dire que notre système protège les droits des individus tandis que le leur défend l’ordre publique.

Le système judiciaire Chinois est composé de 3 organes : les tribunaux, le parquet et la sécurité publique. Les tribunaux s’occupent des affaires courantes et le parquet des affaires criminelles et de la sécurité du territoire. La sécurité publique qui est en fait la police Chinoise détient beaucoup moins de pouvoir qu’a l’époque de Mao Zedong mais elle a toutefois le droit d’enfermer les gens sans aucune forme de procès dans des laogai (camps de rééducation par le travail où l’on peut enfermer les personnes pour une période de 4ans maximum du moins en théorie). Ce qui veut dire que la police peut enfermer quiconque exprime ses idées contre le régime en toute légalité.
Ils n’exploitaient pas seulement les prisonniers pour obtenir des devises étrangères, mais ils voulaient que je renonce à ma croyance dans "vérité, compassion et tolérance". Quand j’ai refusé, ils ont allongé ma peine de six mois. J’ai donc été détenu pendant un total de deux ans." Cet exemple montre bien les abus pratiqués par cette police, mais d’un autre côté, toujours par rapport à ce témoignage, je crois que cela arrange le gouvernement en effet ces travailleurs ne sont pas payés et ils fabriquent des objets parfois pendant 15heures par jour ce qui doit représenter une forte somme d’argent. De part le passé, le système communiste Chinois a posé souvent problèmes, voici quelques évènements importants dans l’histoire communiste Chinoise.

Tout d’abord Le Grand Bond en avant, projet majeur du 2ème plan quinquennal de Mao visant à accroître la production agricole, à moderniser et à industrialiser le pays. Dans un premier temps ce fut un grand succès, ensuite, une chute de production s’est faite ressentir suivie d’un exode massif vers les grandes villes entraînant ainsi une famine. Ensuite, exemple plus récent, la manifestation de Tianan Men qui rassemblait en 1989 plus de 100.000 étudiants et ouvriers ,exigeant des réformes démocratiques, ils entamèrent une grève de la faim. Mais lors d’une visite de Gorbatchev, les manifestants étant plus d’1 million ce jour là, le gouvernement envoya l’armée le lendemain de son départ pour montrer sa volonté. Près de 5000 personnes furent tuées et nombres des participants furent par la suite condamnés.

D’autres problèmes, actuels cette fois, font rage dans le pays. En effet, depuis que la Chine est membre de l’Organisation Mondiale du Commerce, de nombreux salaires de travailleurs sont impayés ou payés en retard en raisons de faillites d’entreprises d’état due à de mauvaises gestions et surtout à la corruption. Pour régler le problème, l’état communiste privatise ses propres entreprises ce qui conséquemment fait perdre leur pension et leur sécurité sociale aux travailleurs, un comble pour un état communiste.

Pour conclure, le communisme Chinois est je l’accorde un exemple de discrimination et d’injustice mais n’oublions pas qu’avant toutes ces dérives malheureuses, le communisme est en théorie un système fabuleux pour le peuple, plus d’inégalité entre les classes sociales, plus de privilèges, malheureusement tout cela est en effet très théorique, je dirais même plus, au risque de paraître pessimiste, utopique. Tout les exemples de grands pays communistes ont dégénérés aux fils du temps vers la corruption, la discrimination et la violence. Tout cela s’accumulant, le régime perd toute son idéologie et fini par s’éteindre définitivement quel dommage pour un système se voulant si juste.

Rejoins un de nos groupes-écoles actifs !

...

Je m’inscris