Tout savoir sur le projet Citoyens du Monde

Le projet est à présent clôturé. Pour découvrir quels sont les groupes gagnants qui partiront cet été en Afrique et en Amérique du Sud, cliquez ici

Voici un nouveau projet super intéressant pour les jeunes qui ont envie de s’ouvrir au monde et qui s’intéressent à la défense des droits humains. Pendant plus d’un an, nous vous proposons de nouer des liens avec des personnes qui travaillent sur le terrain pour plus de justice et de respect de la dignité humaine. Autour des liens que vous aurez noué, vous devrez penser à un projet créatif. Les meilleur(s) projet(s) sera/seront récompensé(s) par un voyage sur le terrain, dans le but de ramener un portrait d’une ONG défendant les droits humains.












Ce projet a reçu le soutien de la Loterie Nationale, de la Communauté française (Présidence, Enseignement et Jeunesse) et de la Coordination pédagogique Démocratie ou Barbarie.

A qui s’adresse le projet ?

Nous avons ciblé plus particulièrement les 4ème et 5ème secondaires, car le projet va s’étaler sur deux années scolaires : 2006-2007 et 2007-2008.

Nous insistons sur le fait que ce projet est ouvert à tous les réseaux et à tous les types d’enseignement. Il est également ouvert aux maisons de jeunes et aux AMO.

Pour voir les écoles et groupes déjà inscrits, cliquez ici

Voici les 5 grandes étapes du projet.

1) PREMIÈRE ÉTAPE : Inscription au projet et choix d’une ONG (avant le 14/02/2007)

 Envoyez-nous le plus vite possible le formulaire d’inscription au projet. Cliquez ici pour voir le formulaire en ligne

- Vous recevrez un dossier qui vous précise les modalités pratiques et qui vous présente les différentes ong qui participent au projet.

 Vous devrez choisir 3 ong au sein de la liste (avec un ordre de préférence). Pour voir la liste, cliquez ici

Dès que possible, nous vous confirmerons votre choix ou vous proposerons une autre ONG. Nous vous demanderons ensuite de réfléchir à un projet créatif autour de l’ONG qui vous aura été attribuée, sur le thème ou le pays concerné.

2) DEUXIÈME ÉTAPE : élaboration d’un dossier de candidature (pour le 28 février 2007)

Vous devrez nous envoyer votre dossier de candidature pour le 28 février 2007.
Ce dossier devra contenir les éléments suivants :

 objectifs de votre projet
 nom de l’ONG qui vous a été attribuée
 description du projet en 2 pages A4 max.
 calendrier
 noms des personnes impliquées (jeunes et professeurs/animateurs)
 accord de la direction de votre école
 annexes éventuelles (plans, dessins, photos...)

Sur base de critères objectifs (voir plus bas), un jury sélectionnera les classes de 4ème ou 5ème secondaires (quel que soit le réseau) ou les groupes (maisons de jeunes ou AMO) qui pourront participer à Citoyens du Monde. Nous donnerons une seconde chance aux écoles dont le projet nous semble intéressant mais pas complet ou pas assez élaboré.

Pour élaborer votre projet, nous vous donnons presque carte blanche, à partir du moment où vous trouvez de bonnes idées pour sensibiliser votre entourage à l’ONG et/ou au thème ou au pays sur lequel vous travaillez.

Quels sont les critères de sélection ?

 la réelle participation des jeunes et leur motivation
 la qualité et l’originalité des idées proposées
 la transversalité, ou l’implication de différents professeurs / partenaires au projet
 les contacts avec l’ONG
 la possibilité de présenter votre projet lors d’une exposition/événement en février 2008
 la possibilité d’élargir le projet pour le faire partager à d’autres publics (par les médias, internet, ou autres actions publiques).

A titre d’exemple, voici quelques idées pour votre projet. Bien entendu, n’hésitez pas à chercher d’autres idées ! Nous sommes à priori ouvert à toutes les propositions !!!

 créer une émission radio. Cette émission pourrait se faire avec l’ONG (échanges de cassettes ou de sons avec les l’ONG) ou avec des personnes ressource.

 créer une exposition interactive (par ex. une expo basée sur des photos et sur des éléments de décor recréant le cadre de vie de l’ONG et du pays…)

 créer des lettres vidéo : les jeunes se présentent sous forme de « lettres vidéo » qu’ils adressent aux jeunes ou aux membres de l’ONG

 créer un site internet/blog commun avec les jeunes/les membres de l’ONG

 créer une pièce de théâtre/une chorégraphie/une œuvre musicale pour sensibiliser les jeunes au thème de l’ONG

 organiser une animation culturelle et/ou sportive axée sur l’ONG ou le thème qu’elle défend…

 autres idées originales…

N’oubliez pas que ce que vous allez créer devra être présenté lors de l’expo - événement qui aura lieu en février 2008 (voir étape 4).

3) TROISIÈME ÉTAPE : démarrage et réaliisation de votre projet (janvier 2007 - février 2008)

Dès que vous aurez été sélectionné sur base de votre dossier de candidature (et même avant si vous le souhaitez), vous pouvez commencer votre travail de recherche et d’exploration, avec le soutien d’Amnesty et du CNCD.

Vous pourrez ainsi chercher des informations sur la nature du régime en place, la situation locale des droits humains, les violations, les discriminations, mais aussi sur la culture locale, la population, ses modes de vie… De cette façon, le projet peut impliquer différentes matières (géographie, histoire, économie, sciences, mathématiques,…).
Amnesty fournira aux groupes les informations sur le contexte politique du pays choisi, sur la situation des droits humains dans le pays. Vous pouvez déjà utiliser les fiches du dossier "Papiers Libres 2006 - Citoyens du Monde", qui vous proposent des tas de pistes intéressantes pour approfondir vos connaissances. Pour voir les fiches, cliquez ici

De plus, chaque groupe participant au projet recevra les actions urgentes et communiqués de presse d’Amnesty et d’autres ONGs sur le pays qui les concernent.
Les jeunes devront également effectuer des recherches, afin d’avoir une vision globale du pays, dans ses aspects positifs ou négatifs. Il s’agit donc à ce stade d’un travail d’information et de sensibilisation (intégration et reformulation des savoirs).

Avec toutes les information recueillies, les jeunes peuvent sensibiliser leur entourage tout au long du projet. Ceci est un plus, mais n’est pas obligatoire.
Vous pouvez vous concentrer sur le projet créatif à présenter lors de l’expo - événement. Mais le projet sera encore plus porteur s’il est présenté à un public local auparavant.

Voici quelques exemples d’actions que vous pouvez mener, en parallèle à votre projet créatif. À vous de voir lesquelles vous semblent les plus intéressantes et les plus faciles à mettre en place :

- organisation de conférences, de débats sur le thème lié au travail de l’ONG
- invitation d’un témoin, un journaliste, un coordinateur d’Amnesty, du CNCD ou d’une autre ONG
- représentation d’une pièce de théâtre liée au pays ou au thème de l’ONG
- rédaction et mise en page d’un dépliant informatif
- conception d’un blog présentant le projet et les informations recueillies
- rédaction d’un article pour le journal de l’école
- organisation d’une animation culturelle sur le pays concerné (musique, danse, cuisine, cinéma, exposition photograhique…)
- organisation d’animations sous forme de jeu (jeu de piste, jeu de rôle…)
- projection vidéo, cinéma
- création d’une affiche présentant le projet et/ou l’ONG

Simultanément à ce travail de recherche et d’information, vous pouvez débuter vos échanges avec l’ONG.

Les contacts avec l’ONG

Dès janvier 2007, les groupes auront la possibilité d’entrer en contact avec une ONG spécialisée sur une thématique (démobilisation et réhabilitation des enfants soldats, lutte contre l’impunité, droit à la santé, droit au logement, respect du droit d’asile, lutte contre l’homophobie, droits des femmes, droit à l’éducation, droits des minorités, respect de l’environnement, souveraineté alimentaire…).

Les ONGs partenaires auront été préalablement contactées et sélectionnées par Amnesty International et le CNCD.

Dans la mesure du possible, nous donnerons la possibilité aux jeunes de communiquer avec des jeunes de leur âge. Ces échanges pourront se faire en français, en anglais, en espagnol, en arabe ou dans d’autres langues selon les ressources disponibles dans l’école et dans l’ONG. Ils se feront de préférence via internet, mais éventuellement aussi par fax, téléphone, courrier, vidéoconférence, etc.

Amnesty estime qu’il est préférable d’étaler cette période de contacts sur deux années scolaires, afin de donner le temps aux participants de mener à bien leur projet.

S’ils le souhaitent, les groupes pourront inclure dans leur projet une aide financière ou matérielle en faveur de leur ONG partenaire. Ceci n’est en aucun cas obligatoire mais peut apporter un plus au projet et renforcer les liens noués avec l’ONG.

Attention toutefois à ne pas faire de promesses qui ne pourront pas être honorées. Si un groupe participant décide d’aider son ONG, celui-ci doit d’abord s’assurer qu’il a la capacité de récolter suffisamment de fonds ou de matériel pour que cela soit intéressant.

Il ne faut pas oublier que les groupes doivent financer eux-mêmes leur projet créatif, ce qui peut déjà représenter une certaine somme. De plus, il serait dommage que transformer un échange à vocation socio-culturelle en un simple échange matériel et financier. Bref, si vous décider d’apporter une aide à l’ONG, cette aide ne doit pas prendre toute votre énergie et géner la réalisation de votre projet créatif.

Simultanément aux échanges avec l’ONG, les groupes participants élaborent et mettent en oeuvre leur projet créatif. N’hésitez pas à nous demander conseil, si vous hésitez sur la forme que vous voulez donner à votre projet.

4) QUATRIÈME ÉTAPE : L’EXPO - ÉVÉNEMENT (février 08)

En février 2008, l’ensemble des réalisations produites par les écoles sera rassemblé en une grande expo-événement sur le thème des défenseurs des droits humains, à l’instar de ce qui a été fait pour le projet Village du Monde. Pour plus d’infos sur ce projet, cliquez ici

Cet événement coïncidera avec la sélection par le jury des groupes pour le voyage sur le terrain (voir point suivant).

Le lieu et la date de cette journée doivent encore être précisés. Nous pensons pouvoir y inviter un public plus large que celui des élèves concernés : leurs parents et amis, mais également le grand public intéressé par les questions humanitaires et par les droits humains. Les médias y seront également invités.

Il s’agit ici d’une phase de valorisation de toutes les expériences vécues par les jeunes au cours du projet (toutes les écoles seront valorisées, pas uniquement celles qui auront eu la chance d’être sélectionnées pour le voyage).

5) CINQUIÈME ÉTAPE : le voyage sur le terrain (été 2008)

Objectifs : permettre aux jeunes de se rendre compte de la réalité du terrain, offrir aux ONGs un témoignage de soutien international, ramener du matériel de sensibilisation / d’information.

Ce voyage permettra de toucher un public encore plus large grâce à la diffusion des portraits radio et/ou vidéo ramenés par les jeunes qui auront été sélectionnés pour participer au voyage.

La sélection des jeunes gagnants se fera par un jury comprenant des représentants des différents partenaires du projet, selon des critères précis tels que :

 la participation et l’engagement des jeunes dans le projet
 l’impact du projet à l’intérieur de l’école / association et dans son environnement immédiat
 la qualité et l’originalité de la recherche par les jeunes
 la fréquence et la qualité des échanges avec l’ONG
 les attentes et motivations des jeunes par rapport au voyage
 la possibilité de faire partager l’expérience des jeunes à leur retour (diffusion d’un reportage,…)
 l’interdisciplinarité, l’engagement des professeurs / animateurs dans le projet
 l’originalité du projet et sa qualité artistique
 l’impact final attendu par l’ONG

Encore une fois, pensez à conserver le plus de traces possible de vos activités, afin que le jury puisse juger au mieux du travail que vous aurez accompli.

Le Voyage

Avant le voyage, les groupes lauréats seront formés pendant un weekend, afin d’être préparés aux réalités, parfois difficiles, de leur pays d’accueil.

Nous envisageons d’envoyer ces jeunes pour un séjour d’environ une semaine sur le terrain, avec évidemment les assurances de sécurité et d’encadrement nécessaires sur place.

Il faut souligner que les conditions de vie sur place seront les mêmes que celles des défenseurs des droits humains que les jeunes vont rencontrer. C’est-à-dire qu’il ne faut pas s’attendre à un hôtel 4 étoiles, bien qu’un confort de base sera assuré (possibilité de se laver, nourriture et logements assurés par l’ONG et/ou par les partenaires du projet).

Les jeunes devront participer à la récolte de fonds à hauteur de 15% des frais du voyage. Cette récolte de fonds peut être prévue dans les activités planifiées par le groupe (ex : marche parrainée, vente de produits, soirée dansante,...).

Les jeunes sélectionnés pour le voyage devront avoir l’autorisation de leurs parents ou tuteurs, et doivent s’engager à respecter les objectifs du voyage (faire un reportage ou un portrait journalistique de l’ONG). Ils devront également remplir toutes les conditions légales pour un tel voyage (vaccins, obtention d’un passeport,…).

Nous ne pouvons dire à l’heure actuelle combien de jeunes nous pourrons envoyer sur le terrain, car nous devons encore nous assurer des fonds disponibles. Les élèves voyageurs devront avoir participé de façon active au projet. Ils seront choisis par les professeurs responsables du projet au sein de l’école.

Les jeunes seront accompagnés d’un adulte (de préférence un professeur ou animateur qui a travaillé sur le projet). Toutes les assurances seront prises pour que ce voyage se déroule dans les meilleures conditions possibles. Une formation sur le pays et le contexte local sera organisée pour les participants au voyage.

Rejoins un de nos groupes-écoles actifs !

...

Je m’inscris