Chine : les droits humains c’est pas du chinois !

Prisonniers d’opinion

 ? La restriction de la liberté d’expression
sous toutes ses formes mène à
l’emprisonnement très étendu des
prisonniers d’opinion.
 ? Les personnes qui publient des
données statistiques officielles ;
appelés « secrets d’état » concernant
par exemple la grippe aviaire et le
SIDA craignent des représailles.

Chen Guangchen,
prisonnier d’opinion










Répressions des groupes non officiels

 ? Les adhérents aux groupes religieux non officiels risquent la
détention arbitraire ; la torture et d’autres violations.
 ? La répression sur le mouvement spirituel de Falun Gong
continue. Les bouddhistes tibétains et les ouïghours musulmans,
ainsi que les catholiques et les protestants sont sujets
à des contrôles stricts.

Bu Dongwei, pratiquant
Fa Lun Gong












La peine de mort

 ? 80 pourcents de toutes les exécutions dans le monde ont
lieu en Chine.
 ? Il existe 68 délits où l’on peut être condamné à la peine de
mort : beaucoup de ces délits n’ont pas un caractère violent.
 ? Très peu de ceux qui ont été condamnés à la peine de mort
ont eu droit à un procès juste.
 ? Les autorités ne révèlent toujours pas le nombre exact des
exécutions : ils les gardent comme des secrets d’État.

Une femme crie
avant d’être emmenée
pour être exécutée
à Ghangzhou.
11 avril 2001









La torture

 ? La torture continue à être très fréquente.
 ? La torture est souvent utilisée contre ceux qui sont considérés
comme « révolutionnaires » c’est-à-dire : ceux qui ne pensent
pas comme les autorités.
 ? La police se sert fréquemment de la torture pour obtenir des
« aveux ».
Paldon Gyatso avec des instruments de torture. Il était emprisonné dans plusieurs prisons chinoises et camps de travail au Tibet où il a subi la torture et de mauvaises traitements pendant 33 ans. Il a été liberé le 24 septembre 1992.














Des droits économiques, sociaux et culturels

 ? La libéralisation économique a aggravé les différences entre
les pauvres et les riches ce qui a eu pour résultat :
 ? une augmentation du chômage dans les régions
pauvres du nord, ouest et du centre ; alors que la côte
est devenue significativement plus riche,
 ? des millions d’immigrants internes et discriminés,
 ? des immigrants féminins qui sont devenues des victimes
de discrimination ; de la prostitution forcée et
d’autres abus,
 ? la répression des syndicats.
 ? Le travail et l’exploitation des enfants dans les usines de
jouets ou textiles. Ceux-ci travaillent dans des conditions
déplorables, avec des horaires très difficiles et sont sous
payés.
Manifestations de travailleurs à Liaoyang, 19
Mars 2002, pour la libération d’un syndicaliste.
Environ 20,000 personnes étaient attendues à
la manifestation, mais la présence massive de
policiers et de paramilitaires devant les grilles
des usines empêcha les ouvriers de se rassembler.
© AFP PHOTO / Frederic J. BROWN




Des sérieuses violations dans la région autonome ouïghour de Xinjiang (XUAR)
Une mosque Ouighour
 ? Les autorités essayent de lutter
contre les sentiments proindépendance
de certaines
régions et cela entraîne :
 ? emprisonnement de prisonniers
d’opinion et prisonniers politiques,
 ? des restrictions à la liberté
d’expression,
 ? des restrictions à la liberté
de religion.



Censure de l’Internet
Shi Tao, cyberdissident condamné à 10
ans de prison pour avoir envoyé un courriel
qui contenait des informations sur la
réaction gouvernementale au massacre
de la place Tiananmen.
 ? La Chine a mis en place
l’un des régimes de censure
les plus élaborés au
monde.
 ? Les autorités ont mis des
filtres qui bloquent les
sites qui comprennent
des mots tels que “droits
humains” et “démocratie” :
le site www.amnesty.org est inaccessible.
 ? Les autorités développent l’utilisation
de la police Internet,
qui surveille le réseau.
 ? La Chine est la plus grande prison
du monde pour les internautes.
 ? 17 internautes ont été condamnés,
depuis mai 2003, à des
peines allant jusqu’à 14 ans de prison.

Menaces pour l’environnement :
pollution et barrage

Le barrage des Trois Gorges
 ? La Chine sera à terme le premier pollueur de la planète
 ? Il y a plusieurs villes chinoises qui ont un niveau de pollution
de l’air considéré comme moyen ou grave
 ? 30% du territoire chinois souffre des pluies acides
 ? La Chine est le deuxième consommateur de pétrole et également
le premier producteur et premier consommateur mondial
de charbon, l’une des sources d’énergie les plus polluantes.
La construction du barrage des Trois Gorges, s’il permettra
sans doute à la Chine de s’alimenter en électricité sans utiliser
du pétrole, grand polluant, présente cependant de nombreux
inconvénients écologiques et humains.
Au niveau écologique :
 ? Sédimentation rapide du réservoir, ce qui paralyserait le
fonctionnement du barrage
 ? Inondation de 600 km2 de terres agricoles et de forêts
 ? Importants changements dans la faune et la flore.
 ? Érosion
Au niveau humain :
 ? Déplacements de près de 1,2 million d’habitants sans aucune
aide de l’Etat avec l’engloutissement de 160 sites historiques
et archéologiques, de plusieurs villes et de nombreux
villages

Commerce des armes

 ? La Chine est un des plus grands exportateurs d’armes au
monde.
 ? La vente d’armes vers l’étranger rapporte tous les ans plus
d’un milliard de dollars à la Chine.
 ? Le pays exporte en Asie, en Afrique et en Amérique latine et
se voit ainsi impliqué dans des conflits particulièrement
meurtriers
 ? Les armes chinoises ont contribué à entretenir des conflits
brutaux et une violence criminelle dans certains pays
d’Afrique ; surtout au Soudan où les armes chinoises sont utilisées
dans les massacres au Darfour
 ? Qu’elles soient nucléaires ou de petit calibre, ces armes
contribuent à des actes violents partout dans le monde tels
que des homicides, torture, viols, ou enlèvements qui ont
lieu notamment au Népal, Soudan, Pakistan et en Iran
 ? Si la vente d’armes est permise, les pays exportateurs ne doivent
cependant pas autoriser des transferts qui serviront,
selon toute probabilité, à commettre des atteintes aux droits
humains ou au droit international humanitaire, voire qui
risquent de retarder le développement d’un pays ou d’une
région. La Chine fait donc preuve d’irresponsabilité en ce
qui concerne leurs ventes d’armes.

Droits sexuels et reproductifs

 ? Depuis 1979, la Chine a mis en place la nouvelle politique « familiale », celle de l’enfant unique
 ? Dans certains cas, les autorités ont procédé à des avortements
forcés et à des stérilisations également forcées
 ? 7000 Chinoises ont été stérilisées de force par des agents du
planning familial
 ? À cause de cette loi, des filles ont été tuées, abandonnées et
confiées en adoption parce qu’il y a une préférence pour les garçons

Politique de l’enfant
unique










La rééducation par le travail

 ? La « rééducation par le travail » continue d’être très largement
utilisée en Chine malgré des appels répétés en faveur de son
abolition
 ? Plusieurs milliers de personnes ont été détenues dans des
centres de « rééducation par le travail » pour des infractions
dites « mineures », c’est-à-dire dont la gravité est jugée insuffisante
pour qu’elles soient punies aux termes du Code pénal
 ? La durée des peines peut aller d’un à trois ans (et peut être
prolongé d’un an) ; elles sont fixées par la police sans inculpation,
sans procès ni contrôle d’une autorité judiciaire
 ? Les personnes détenues dans les centres risquent de subir la
torture ou des mauvais traitements, en particulier si elles
refusent de reconnaître leurs « torts », de renier leurs convictions
ou de « s’amender ».

Un détenu dans un camp
de rééducation par le
travail












Des sérieuses violations dans la région autonome du Tibet
Ngawang Sangdrol, la
plus anciennes des prisonnières
d’opinion du
Tibet a retrouvé la liberté
en octobre 2002.
Elle est actuellement
réfugiée à Washington.

 ? Les autorités essayent d’arrêter les mouvements d’indépendance des régions
autonomes chinoises et cela conduit à :
 ? l’emprisonnement de prisonniers d’opinion et de prisonniers politiques,
 ? des restrictions de la liberté d’expression
 ? des restrictions de la liberté de religion.





Chuye Kunsang,
ancienne prisonnière
d’opinion
du Tibet. Libérée
en juin 1999, elle
a pris le chemin
de l’exil.







Le soutien de la Chine au Soudan

 ? La Chine est un des principaux soutiens politiques et économiques
du Soudan, où se déroulent des massacres au Darfour.
 ? Le pétrole soudanais est surtout exploité par des compagnies
chinoises.
 ? Le Soudan fournit 6% de la consommation pétrolière chinoise.
 ? À l’ONU, la Chine, qui est un membre permanent du Conseil
de Sécurité, a, jusqu’il y a peu, systématiquement bloqué les
mesures prises contre le gouvernement soudanais.
 ? Le Soudan utilise l’argent du pétrole pour acheter de l’armement,
et notamment les armes chinoises, donc la Chine soutient
directement le gouvernement de Khartoum et par conséquent
la guerre.
 ? La Chine a été clairement opposée à l’idée d’une “obligation
de protéger” la population du Darfour qui forcerait
les Nations unies à intervenir. Mais grâce à la pression
internationale concernant les Jeux Olympiques, elle a
finalement suggéré à Khartoum de se montrer plus
flexible au sujet de l’intervention de l’ONU.
Depuis, le gouvernement du Soudan a accepté la
présence de 3000 soldats de l’ONU au Darfour
(ce qui est encore loin d’être suffisant, d’où
l’importance de maintenir la pression).
 ? À de nombreux égards, les relations
économiques entre les deux pays
ont eu une influence, négative,
sur la situation au Soudan en
matière de droits humains.

Rejoins un de nos groupes-écoles actifs !

...

Je m’inscris