Viêt-Nam : Vu Hung, un prof qui est emprisonné

Vu Hung, un enseignant détenu depuis le 18 septembre 2008, n’a pas été revu depuis qu’il a été déplacé de sa cellule de prison à Hanoï, il y a deux mois. Son état de santé est de plus en plus mauvais car il aurait été battu au cours de plusieurs interrogatoires et il a aussi commencé une grève de la faim pour protester contre ses conditions de détention. Pendant cette période, il a été conduit à l’hôpital à plusieurs reprises.

Action originale disponible en cliquant ici.

Professeur de physique dans l’enseignement secondaire, marié et père de deux enfants en bas âge, Vu Hung aurait été démis de ses fonctions en juillet 2008 en raison de son engagement aux côtés d’autres militants en faveur de la démocratie. Amnesty International pense qu’ils ont été arrêtés uniquement en raison de leurs activités militantes, pourtant menées sans violence.

Vu Hung était détenu dans une cellule avec 50 autres prisonniers, dont certains ont été libérés il n’y a pas longtemps. Parmi eux, plusieurs ont indiqué que l’état de santé de Vu Hung s’était aggravé et que l’on ne savait pas où il avait été transféré. Environ un mois après qu’il ait été arrêté, la police a rendu visite à sa famille et lui a demandé de signer un papier disant que l’enseignant souffrait de troubles mentaux, ce qui a provoqué l’inquiétude par rapport à ses conditions de détention et à son état de santé.

INFORMATIONS GÉNÉRALES

Depuis de nombreuses années, la liberté d’expression et d’association est très contrôlée par les autorités vietnamiennes. Les personnes qui critiquent la politique du gouvernement et dénoncent les violations des droits humains sont souvent sanctionnées, pour les réduire au silence. Comme sanctions, il y a par exemple la surveillance par la police locale, la restriction de la liberté de mouvement, l’intrusion dans les lignes téléphoniques et l’accès à Internet, les interrogatoires et la détention par la police, l’arrestation et l’emprisonnement. Dans certains cas, les autorités ont aussi enfermé des gens dans des institutions psychiatriques contre les personnes ouvertement critiques ou les militants.

Au moins 30 personnes ont été condamnées à de longues peines d’emprisonnement depuis 2006. On ignore combien d’autres personnes sont actuellement en détention provisoire.

Les dispositions de la section du Code pénal portant sur la sécurité nationale sont utilisées arbitrairement afin de faire taire et d’incriminer la contestation pacifique, en violation des traités internationaux relatifs aux droits humains que le Viêt-Nam a ratifiés. Les restrictions et la réglementation visant l’utilisation d’Internet désignent comme infraction la liberté d’expression sur des sujets jugés sensibles, notamment les droits humains et la mobilisation en faveur de la démocratie. Les règlements récents relatifs aux blogs, édictés en décembre 2008, limitent les thèmes abordés aux questions personnelles et interdisent la diffusion de tout contenu hostile au gouvernement et « nuisant à la sécurité nationale ».

MODÈLE DE LETTRE

Monsieur le Ministre,

Nous sommes des enfants de l’école de … et sympathisants d’Amnesty International.

Nous sommes inquiets à propos de l’arrestation de Vu Hung et de huit autres personnes en septembre 2008 à cause de leur militantisme, pourtant pacifique.

Nous vous demandons de dire où se trouve Vu Hung et comment va sa santé. Vous devez faire une enquête sur les mauvais traitements qu’il auraient subis en détention. Les conclusions de cette enquête doivent être rendues publiques et tous les responsables doivent être punis.

Nous vous demandons aussi de faire en sorte que Vu Hung ait des soins médicaux appropriés et soit hospitalisé s’il en a besoin, qu’il puisse être en contact avec sa famille et voir un avocat. Et nous voulons que vous le libériez maintenant, sans condition.

Nous espérons vraiment que vous allez tenir compte de notre lettre.

Veuillez agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de nos meilleures salutations.

Classe de : ...........................................

Adresse : ..............................................

Signatures : ...........................................

APPELS À :

Ministre de la Justice
Ha Hung Cuong
Minister of Justice
Ministry of Justice
58-60 Tran Phu Street
Ha Noi
Viêt-Nam
Fax :+ 8443 843 1431

Ambassade de la République socialiste du Vietnam
Boulevard Général Jacques 1
1050 Bruxelles
Fax : 02.374.93.76

PISTES PEDAGOGIQUES

1. Déclaration Universelle des Droits de l’Homme

Article 19 : « Tout le monde a droit de dire ce qu’il pense et de donner et recevoir des informations » et 20 « Tout le monde a le droit de participer pacifiquement à des réunions et à des associations ».

Quelle explication donnes-tu à cette phrase ? Quelle importance donnes-tu à la « liberté d’expression » ?

Pour mieux comprendre, essaye de trouver toi aussi une situation où le « droit d’expression » n’est pas respecté, même en Belgique, et analyse-le avec ta classe.

2. Qu’est ce que la censure ?

As-tu déjà entendu parler de la « censure ? »

Dans certains pays, il arrive que l’on arrête, emprisonne, sanctionne des gens juste parce qu’ils donnent leur avis et que cet avis n’est pas le même que celui des dirigeants ou parce qu’ils critiquent le gouvernement. On essaye alors d’empêcher ces gens de s’exprimer, comme par exemple pour Vu Hung. Mais, cela va à l’encontre des droits humains.

Que peut-on alors faire pour soutenir Vu Hung ? Amnesty te propose d’envoyer des lettres aux autorités vietnamiennes pour leur demander d’aider ce professeur.

BONNES NOUVELLES

Un avocat qui défend les droits humains a été reconnu non coupable en Indonésie.

Iwanggin Sabar Olif est membre de l’Institut pour la protection des droits humains . Il risquait jusqu’à six ans d’emprisonnement à cause d’un SMS qu’il était accusé d’avoir envoyé à des amis et à des membres de sa famille et qui accusait le président d’un programme meurtrier contre la population papoue.

Iwanggin Sabar Olif avait toujours nié avoir écrit ou envoyé ce message, ou même l’avoir reçu. Et il a été reconnu non coupable des faits qui lui étaient reprochés.

Pour voir toutes les autres bonnes nouvelles, cliquez ici

Rejoins un de nos groupes-écoles actifs !

...

Je m’inscris