THAILANDE : Des enfants Hmongs et leur famille renvoyés de force (AUP-02/07)

ACTION URGENTE

Le 30 janvier 2007, le gouvernement thaïlandais a essayé de renvoyer vers le Laos 153 réfugiés hmongs en utilisant la force.
Des agents de l’immigration ont tiré de leur cellule des femmes et des jeunes filles enfermées dans la prison de Nong Khai et ont utilisé du gaz lacrymogène
contre les hommes et les jeunes garçons qui s’étaient barricadés dans leur cellule.

Ces personnes n’ont pas été renvoyées car la Thïlande a reçu des promesses d’autres pays qui sont prêts à les accueillir.
En attendant, elles ont été remises en prison où les conditions de vie sont très dures et où elles ne reçoivent aucun soin d’urgence.

Ces femmes, hommes et enfants ont été reconnus comme réfugiés (personnes qui fuient leur pays pour des raisons de persécutions religieuses, politiques, etc) par les Nations unies et risquent d’être victimes de graves atteintes aux droits humains tant qu’ils ne seront pas accueillis dans un pays qui les accepte.

MODELE DE LETTRE

Monsieur le Premier Ministre,

Nous sommes des enfants de ... (âge) de l’école ... (nom de l’école) en Belgique.

Nous sommes très inquiets à l’idée que 77 enfants et 9 nourrisons ainsi que leurs parents réfugiés et demandeurs d’asile ont été victimes de violences lors de la tentative de renvois dans leur pays, le Laos. Où ils risquent d’être soumis à la torture, à d’autres formes de mauvais traitements ou à de graves violations de leurs droits humains.

Nous vous demandons de faire en sorte que tous les demandeurs d’asile en Thaïlande puissent facilement demander l’asile et être protégés.

S’il vous plait, essayez d’arrêter les expulsions forcées et mettez en place ce qu’il faut pour qu’il n’y en ait plus.
Nous vous demandons donc de ne pas empêcher les initiatives voulant organiser une réinstallation rapide des membres de ce groupe dans d’autres pays.

En espérant que vous tiendrez compte de notre lettre, veuillez accepter, Monsieur le ... (Premier ministre/ Ministre), l’expression de nos meilleurs sentiments.

Nom, prénom :
Adresse :
Signature :

APPELS A :

Responsable de l’organe chargé des zones frontalières et des réfugiés :
Secretary-General : Prakit Prachonpachanuk, National Security Council, Government House, Phitsanalouk Road, Dusit, Bangkok, 10300 Thaïlande
Formule d’appel : Dear Secretary-General, / Monsieur le Secrétaire général,

Premier Ministre :
General Surayud Chulanont, Office of the Prime Minister, Government House, Phitsanalouk Road, Dusit, Bangkok, 10300 Thaïlande - Fax : +66 2282 5131-Courriers électroniques : opm@opm.go.th
Formule d’appel : Dear Prime Minister, / Monsieur le Premier ministre,

Ambassade du Royaume de Thaïlande :
Square du Val de la Cambre 2
1050 Bruxelles
Fax : +66 2 225 6155 - email : thaibxl@pophost.eunet.be

INFORMATIONS GENERALES : Thaïlande

Continent : Asie
Capitale : Bangkok
Population : +/- 65 millions d’habitants
Langue(s) parlée(s) : le thai
Monnaie : le baht
Pays limitrophes : la Birmanie, la Malaisie, le Cambodge et le Laos

LE SAVAIS-TU ?

Les Hmongs forment une minorité ethique du Laos (un petit groupe culturel) dont certains membres ont lutté avec les forces armées américaines pendant la guerre du Viêt-nam entre 1965 et 1975. A cause de cela, les Hmongs sont persécutés par les autorités laotiennes. Quelque 7000 Laotiens Hmongs vivent dans le camp de réfugiés improvisé de Huay Nam Khao, en Thaïlande, où ils ont commencé à venir en 2004 pour demander le statut de réfugiés. Ces groupes sont régulièrement la cible de violentes attaques de l’armée laotienne.
Les autorités thaïlandaises les considèrent comme des immigrés illégaux, alors que le gouvernement laotien a exprimé des doutes quant à leur citoyenneté laotienne.

POUR ALLER PLUS LOIN :

Tu trouveras dans la Convention des droits de l’enfant de nombreux articles expliquant que chacun a des droits quelque soit son âge, son sexe ou son apprtenance religieuse.

Par exemple :
Article 2 : Tu as droit à la non-discrimination
Article 11 : Tu as droit à la liberté de déplacement
1) Personne ne peut t’enlever de ton pays ou s’opposer (ne pas être d’accord) à ton retour dans ton pays.
2) Les États doivent trouver des solutions à ce sujet.

Tu peux aussi lire le dernier tome de Sybilline « Le serment des lucioles » aux Editions Flouzemaker. Cette BD parle des réfugiés : L’hiver est arrivé pour les habitants du Bosquet Joyeux qui se sont préparés depuis de longs mois en constituant des réserves de nourriture. Cependant, à quelques kilomètres de là, la guerre fait rage. Anathème et ses hordes de rats ont envahi la contrée. Chassés de chez eux, de très nombreux réfugiés vont tenter, au péril de leur vie, de gagner le Bosquet Joyeux. Au début bien accueillis, ils vont petit à petit être pris en grippe par les habitants du bosquet car les réserves de nourriture fondent comme neige au soleil.

BONNES NOUVELLES

Suite de l’Action Urgente du mois de janvier :

Guinée équatoriale : La menace qui pesait sur les 360 familles de la capitale, Malabo, à qui les autorités avaient demandé de quitter leur maison avant le 2 janvier 2007, n’a pas été mise à exécution.
Selon les habitants de La Vigatana, l’un des quartiers visés, cette victoire a été obtenue grâce à l’intervention des membres du Réseau Actions Urgentes.
Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des appels !

Rejoins un de nos groupes-écoles actifs !

...

Je m’inscris