Mexique : un instituteur attaqué ! (AUP 9-08)

L’instituteur Dante Valdez a été attaqué le 13 août par un groupe d’une trentaine d’individus qui ont fait irruption dans une école de Madera, dans l’État de Chihuahua, où il participait à un stage de formation des enseignants.


Source URL : http://www.isavelives.be/fr/node/2133

Ses agresseurs, dont la plupart travaillent dans une mine de la région, l’ont poussé et lui ont donné des coups de pied, lui ordonnant de ne pas se mêler de leurs affaires. D’autres enseignants participant au stage sont intervenus pour protéger Dante Valdez. Celui-ci a signalé l’agression au procureur de l’État. Selon les informations recueillies par Amnesty International, aucune enquête de police n’a été ouverte à ce jour.

Dante Valdez est l’un des chefs de file du mouvement pacifique de protestation lancé par la communauté de Huizopa, près de Madera. Ses membres vivent sur des terres qu’ils possèdent en commun, et dont ils louent une partie à une compagnie minière. Depuis mai 2008, certains manifestent pacifiquement, en dehors des terrains sur lesquels la compagnie opère, se plaignant que celle-ci exploite une superficie supérieure à celle qui lui avait été octroyée, et que les activités minières dégradent leur environnement local et leurs ressources en eau.

Amnesty International craint que les protestataires de la communauté de Huizopa ne subissent d’autres attaques du même ordre que celle qui a visé Dante Valdez, une manière de les mettre sous pression et de les convaincre d’abandonner leur campagne.


MODELE DE LETTRE :

Monsieur le Gouverneur,

Nous sommes des enfants... (âge) de l’école... (nom de l’école) en Belgique.

Nous sommes très inquiets pour la sécurité de Dante Valdez. Nous vous demandons de mener une enquête sur l’agression dont cet enseignant a été victime, le 13 août, à la Escuela Abraham González. Nous vous prions de tout faire pour poursuivre en justice les responsables présumés.

Nous vous demandons de veiller à ce que la communauté de Huizopa puisse exercer en toute sécurité son droit de protester pacifiquement.

Nous espérons vraiment que vous tiendrez compte de notre lettre.

Veuillez agréer, Monsieur le Gouverneur, l’expression de nos meilleures salutations.

Classe de :

Adresse :

Signatures :

ENVOYEZ VOS LETTRES À :

Gouverneur de l’État de Chihuahua
Lic. José Reyes Baeza Terrazas
Gobernador Constitucional de Chihuahua
Calle Aldama número 901,
Colonia Centro, C.P. 31000
Palacio de Gobierno, Primer Piso.
Chihuahua,
Mexique
Fax : +52 614 429 3300 [Une personne vous demandera le numéro de poste. Dites : « uno, uno, cero, seis, seis » (11066)]

Courriers électroniques : oacosta@chihuahua.gob.mx (secrétaire du gouverneur)

COPIES À :

Organisation de défense des droits humains :
Proyecto de Derechos Económicos, Sociales, y Culturales, A.C.
Zamora #169, B2
Col. Condesa, México D.F.,
Mexique
Fax : +52 55 521 22229
Courriers électroniques : mailto:proyectodesc@gmail.com

Ambassade des Etats Unis Mexicains
Avenue F.D. Roosevelt 94,
1050 Bruxelles
Fax : 02.644.08.19
Fax : 02.646.87.68
Email : embamexbelgica-ue@skynet.be

Merci d’envoyer vos lettres le plus vite possible. Après le 29 septembre, veuillez vérifier si l’action est toujours d’actualité.

PISTES PÉDAGOGIQUES

Débat sur l’obligation scolaire.

Pourquoi l’école est-elle obligatoire ? Pourquoi le droit à l’éducation est il inscrit dans la Déclaration universelle des droits de l’homme (article 26) ?
Pourquoi les enseignants sont-ils parfois mal vus par les dictateurs ou les gouvernements peu démocratiques ?

Cherchez d’autres exemples d’enseignants confrontés à la répression. Cliquez ici. Comparez leurs situations et les pays concernés.

BONNES NOUVELLES

 Iran : Saeed Jazee ne risque plus d’être exécuté : il a été gracié le 24 juillet par la famille de la victime du meurtre pour lequel il avait été condamné.

Il avait été reconnu coupable du meurtre d’un jeune homme de vingt-deux ans tué en 2003, alors que lui-même n’en avait que dix-sept, et condamné au titre du principe de qisas (« réparation »). La Cour suprême l’avait débouté de son appel et le responsable des autorités judiciaires avait approuvé sa condamnation à mort. Pour en savoir plus, cliquez ici.

 Chine : Nous avons reçu une lettre de Zeng Jinyan, la femme de Hu Jia, qui remercie tous les membres d’Amnesty qui ont agi en sa faveur.

Pour découvrir cette lettre, cliquez ici.

Rejoins un de nos groupes-écoles actifs !

...

Je m’inscris