GUATEMALA : Guillermo Chen et sa famille en danger de mort ! (AUP 3-08)

Dans la soirée du 5 mars, six coups de feu ont été tirés contre le domicile de Guillermo Chen. Cet homme est directeur de la Fondation Nouvel Espoir, Río Negro, une organisation non gouvernementale (ONG) qui défend les victimes de la guerre civile au Guatemala de 1960 à 1996. Amnesty International
estime que Guillermo Chen, son épouse et ses enfants sont en danger de mort.

Le 5 mars vers 21 heures, deux cyclistes sont passés devant la maison de Guillermo Chen, à Rabinal, une ville dans le centre du pays et ont tiré six coups de feu contre la porte de la maison familiale. Guillermo Chen et sa famille étaient à l’intérieur, mais personne n’a été blessé.

La Fondation Nouvel Espoir de Guillermo Chen aide donc les personnes victimes de crimes pendant la guerre. En février 2008, Guillermo Chen est intervenu au moins 15 fois à l’antenne d’une station de radio locale pour appeler les indigènes à assister aux audiences publiques qui parlaient du massacre de Río Negro, qui s’est passé le 13 mars 1982. Pendant ce massacre, des civils armés ont tué 177 femmes et fillettes indigènes.

En février également, la Fondation Nouvel Espoir a organisé le déplacement de personnes survivantes et de témoins de ce massacre en Espagne, afin que ces personnes témoignent lors du procès de l’ancien président guatémaltèque
José Efraín Ríos Montt et d’autres personnes qui travaillaient pour l’Etat. Ils étaient jugés pour génocide (extermination de tout un peuple), crimes de guerre et crimes contre l’humanité. Les accusés sont restés au Guatemala, car la Cour constitutionnelle guatémaltèque a refusé de les expulser. Le 17 janvier, la Fondation Nouvel Espoir et d’autres organisations ont déposé une plainte contre cette Cour pour discrimination envers les populations indigènes. Quelques jours plus tard, cette plainte a été classée sans suite.

Outre son travail sur les atteintes aux droits humains commis pendant la guerre civile, la Fondation Nouvel Espoir aide également les enfants et petits-enfants de victimes tuées pendant la guerre en leur donnant des programmes éducatifs, dans lesquels sont abordées les langues et les cultures indigènes.

Explications de mots :

Guerre civile : C’est une guerre qui se passe entre les habitants d’un même pays.
Crimes contre l’humanité : Ce sont des crimes tellement graves qu’on estime que l’humanité entière est concernée et qu’elle a le droit de poursuivre les responsables.

MODÈLE DE LETTRE

Monsieur le Ministre,

Nous sommes des enfants de … (âge) de l’école … en Belgique.

Nous sommes très inquiets pour la sécurité de Guillermo Chen, de son épouse et de ses enfants.

Nous demandons que les autorités prennent immédiatement des mesures pour protéger ces personnes, en respectant ce qu’ils désirent.

Nous réclamons qu’une enquête soit ouverte tout de suite sur les coups de feu tirés contre leur maison, que les conclusions de cette recherche soient rendues publiques et que les personnes reconnues responsables de cet acte aillent en justice.

Nous vous rappelons que vous êtes tenus d’encourager et de protéger les droits de l’homme et les libertés fondamentales reconnus dans le monde.

Pour terminer, nous vous rappelons que les défenseurs de droits humains ont le droit de mener librement leur activité sans être menacés.

En espérant que vous tiendrez compte de notre lettre et que vous ferez tout ce qui est en votre pouvoir pour aider cet homme et sa famille aujourd’hui en danger…
Nous vous prions de croire, Monsieur le Ministre, en nos sentiments les plus dévoués.

Nom :

Prénom :

Adresse :

Signature :

ENVOYEZ VOS LETTRES A :

 Ministre de l’Intérieur :

Sr. Carlos Vinicio Gómez Ruiz

Ministro de Gobernación

6ª Avenida 4-64, nivel 2, Zona 4

Ciudad de Guatemala, Guatémala

Fax :+502 2413 8658

 Ambassade de la République du Guatemala

Avenue W.Churchill 185

1180 Bruxelles

Fax : 02.344.64.99

Email : embaguate.belgica@skynet.be

COPIES A :

Fondation Nouvel Espoir, Río Negro :

Fundación Nueva Esperanza, Río Negro

c/o Fundación Rigoberta Menchú Tum

Avenida Simeón Cañas 4-04, Zona 2

Ciudad de Guatemala, Guatemala

Fax : +502 2221 3999

Courriers électroniques : info@frmt.org


POUR ALLER PLUS LOIN

-La défense des droits du peuple

Présentation de Rigoberta Menchu : C’est une Indienne du Guatémala qui a consacré sa vie à la défense des droits des peuples indigènes. Lors de la guerre civile au Guatémala, malgré les menaces, elle a dénoncé les actions commises par l’armée. Elle reçu le Prix Nobel de la Paix en 1992 et a participé à la création de la Déclaration Des Droits des Peuples Autochtones (indigènes) en 2006.


 Recherche
 :

1) La guerre civile au Guatemala :

 Qui est concerné ?
 Pourquoi et comment a-t-elle commencé ?

2) Le peuple Maya :

 Qui sont-ils ? (Où ce peuple est-il né et comment ?)
 Qu’ont-ils inventé ?


- Questions

 Penses-tu qu’on ait le droit de menacer quelqu’un qui aide les victimes d’un massacre ?

 A ton avis, pour quelles raisons a-t-on menacé Guillermo ? Qui peuvent être les agresseurs ?


-Débat proposé

(Pour le professeur) Affichez ces 2 phrases au tableau et demandez aux élèves de choisir celle qu’ils préfèrent. Demandez –leur pourquoi ils l’ont choisie, ce qu’elle veut dire pour eux et qu’ils la défendent face aux élèves qui ont choisi l’autre phrase.

1) « La sécurité de ma famille passe avant tout. Il vaut mieux céder aux menaces lorsqu’elles mettent en danger la vie de celle-ci. »

2) « Il faut continuer à lutter pour la justice et les droits même si des menaces suite à mon combat atteignent mon entourage. Si on cède aux menaces, on ne pourra jamais rien changer. »


MAINS ROUGES POUR LES ENFANTS SOLDATS

Aidez-nous à récolter un million d’empreintes de mains rouges pour demander
des mesures plus concrètes afin de lutter contre l’utilisation d’enfants
soldats et de poursuivre ceux qui se rendent coupables d’une telle pratique.
Pour en savoir plus, CLIQUEZ ICI

Rejoins un de nos groupes-écoles actifs !

...

Je m’inscris