Action Turquie janvier 2002

TURQUIE : Une femme et son enfant
de 5 ans en prison

Amnesty International est inquiète par la sécurité de Fehime Ete, une femme de 40 ans qui le 14 décembre 2001 a été renvoyée dans la prison de Bitlis avec sa fille de 5 ans, Sahadet. Cette femme était avant détenue à la prison de Van, où elle aurait été maltraitée pendant les interrogatoires.

Fehime Ete avait été interpellée le 21 octobre, inculpée de soutien à une organisation illégale. Elle a été jugée après son passage par la prison de Van et des témoins qui l’ont vue devant le tribunal ont indiqué qu’elle semblait en mauvaise condition physique.

Une semaine après, Fehime Ete a été transférée dans la prison de Bitlis et placée dans le quartier des femmes avec sa fillette, Sahadet.

Le 25 novembre, Fehime a été à nouveau transférée avec Sahadet pour être interrogée au siège de la gendarmerie de Diyarbakir, sans qu’elle ne puisse dire à son avocat où elles se trouvaient.

Pendant sa détention à Diyarbakir, Fehime Ete aurait été une seconde fois soumise à des actes de torture et à d’autres formes de mauvais traitements et menacée de représailles si elle racontait comment elle avait été traitée. Elle a vu un médecin, mais comme les gendarmes assistaient à l’examen médical, elle n’a pas pu se plaindre.
Quant à sa fille de 5 ans, Sahadet, elle est en état de choc psychologique après avoir entendu comment sa mère était traitée.
Dernièrement, le juge a ordonné que Fehime Ete soit de nouveau confiée à la garde de la police ou de la gendarmerie.

Pour en savoir plus sur la Turquie

Dans le Sud-est de la Turquie, qui est en majorité peuplé de Kurdes, la police et la gendarmerie arrêtent fréquemment des opposants politiques qu’elles affirment soupçonner d’appartenir à des groupes armés illégaux ou d’être complices de ces activités. De telles accusations permettent à la police de garder les “ opposants ” en garde-à-vue. Pendant celle-ci, ils sont privés de tout contact avec leur famille, leurs amis ou leurs avocats. Les gendarmes en profitent souvent pour leur infliger de mauvais traitements.
Géographiquement, la Turquie occupe une place particulière, à cheval sur l’Europe et l’Asie. Elle a d’ailleurs déposé sa candidature pour être membre de l’Union européenne, mais celle-ci n’a pas encore été acceptée.
L’histoire de la Turquie depuis la fin de la seconde guerre mondiale a été marquée par une succession de régimes civils et militaires. En 1980, l’armée a pris le pouvoir, mais par la suite la situation s’est démocratisée jusqu’à ce que les attentats du PKK créent à nouveau une vive tension.
Sur le plan économique, la Turquie est un grand exportateur de textiles, mais la part de l’agriculture dans son économie reste encore très importante (coton, tabac, etc.).

Attention !

N’intervenez plus après le 04/03/2002 : renseignez-vous auprès de votre section pour savoir s’il faut continuer à écrire.

MODELE DE LETTRE

Monsieur le Ministre,

Nous sommes des enfants de … (âge) de l’école …… (nom de l’école) en Belgique.

Nous avons appris que Fehime Ete qui est actuellement en prison avec sa fille de 5 ans, Sahadet, aurait été torturée alors qu’elle était aux mains de la Gendarmerie.
La convention Européenne des droits de l’Homme, qui a été signée par votre pays, dit que “Nul ne peut être soumis à La torture ni à des peines ou traitements inhumains ou dégradants ”.
Nous sommes aussi choqués d’apprendre que Sahadet, la fille de Fehime Ete qui a 5 ans, aurait assisté aux mauvais traitements qu’a reçu sa mère. Comment peut-on laisser une enfant de 5 ans voir sa mère être maltraitée ? Comment pourra-t-elle continuer à vivre normalement après ce choc ?
Nous vous demandons qu’une enquête juste et rapide soit ouverte et que les résultats soient rendus publics. Il faut que les personnes suspectées de torture soient jugées et qu’elles arrêtent de travailler pendant la durée de l’enquête.
Nous vous demandons aussi d’apporter à Fehime Ete et à Sahadet un soutien moral et financier pour qu’elles puissent surmonter cette épreuve et qu’elles bénéficient de soins médicaux si nécessaire.
Enfin, nous vous demandons qu’aucune des déclarations faites sous la torture ne soit utilisée comme preuve dans un procès contre Fehime Ete.

Recevez, Monsieur le Ministre, nos meilleures salutations.

Classe de …
Adresse :

LETTRES A ENVOYER A

Ministre de l’Intérieur :
Mr Rüstü Kazim Yücelen
Içisleri Bakani
Içisleri Bakanligi
06644 Ankara, Turquie
Fax : 00 90 312 418 17 95

Ambassade de la République de Turquie
Rue Montoyer, 4
1000 Bruxelles
fax : 02/514 07 48
email : tcbrukselbe@yucom.be

OPERATION COURAGE

Au Honduras, beaucoup d’enfants et de jeunes vivent dans la rue. Ils y sont souvent victimes de brutalités de la police. Casa Alianza héberge des jeunes de la rue dans trois différents foyers au Honduras. Leurs pensionnaires y trouvent un lit propre, de bons repas et l’aide et l’attention dont ils ont tant besoin.

Afin de leur faire savoir qu’ailleurs dans le monde on pense aussi à eux, nous vous invitons à prendre des photos des élèves de votre école (de beaux visages souriants !) et de les faire parvenir à Casa Alianza ; ils les afficheront sur les murs afin d’égayer les chambres des enfants. Sur chaque photo - collée sur un carton un peu plus grand que la photo -, vous écrirez un petit mot de solidarité et d’encouragements à l’attention des enfants (n’hésitez pas à écrire en espagnol). Un truc : Les photos polaroid ne nécessitent pas de développement et l’espace blanc qu’elles laissent en bas de la photo permet d’écrire un message en dessous des visages souriants !

Faites parvenir vos photos à :
José Manuel Capellin
National Director
Apartado 2401
Tegucigalpa, M.D.C.
Honduras

Bangladesh
Des nouvelles du journaliste Shahriar Kabir

La police a révélé où elle retenait Shahriar Kabir. Bien que la Haute Cour eut ordonné qu’il soit autorisé à consulter son avocat, ni ses défenseurs ni sa famille n’ont pu lui rendre visite et cet homme est toujours détenu au secret. Il n’a été inculpé d’aucune infraction. Nous vous tiendrons informés des suites de cette affaire.

BONNES NOUVELLES

Au Burundi, les huit personnes détenues depuis le 10 décembre 2001, soupçonnées sans preuves d’avoir participé au meurtre d’un soldat, ont été relâchées.
il n’est donc plus nécessaire de continuer à écrire.
Canada
La Cour suprême du Canada a ordonné le réexamen du cas de Manickavasagam Suresh, par le biais d’un processus plus équitable que celui utilisé précédemment. Cet homme ne craint donc plus d’être immédiatement renvoyé dans son pays, le Sri Lanka, où il était à craindre qu’il ne soit torturé.

Népal
Gajendra Karna a été libéré le 9 anvier 2002. Cet étudiant avait été arrêté le 21/12/01 pour ses convictions politiques communistes.

Rejoins un de nos groupes-écoles actifs !

...

Je m’inscris