Israël / Gaza : Un enfant atteint de troubles cardiaques risque de mourir dans la bande de gaza par manque de soins, (AUP 12/08)

Hamza Hassan Abu Habel est un bébé de 14 mois. Il est malade et a besoin d’aller se soigner à Jérusalem-Est. Mais l’armée d’Israël refuse de lui permettre d’y aller.

Pour voir l’action originale, cliquez ici.

JPEG - 34.8 ko
camp de réfugiés à Gaza

Hamza Hassan Abu Habel est un habitant de la Bande de Gaza. Il est malade et doit être opéré rapidement du cœur dans un hôpital situé à Jérusalem-Est. Une équipe de médecins spécialistes étrangers attendent pour l’opérer. Mais les autorités israéliennes refusent de lui donner l’autorisation d’aller à Jérusalem-Est pour se faire soigner. Grâce au travail des membres d’Amnesty International, les autorités israéliennes ont accepté de donner l’autorisation à Hamza le 18 janvier 2009. Or, Hamza doit voir les médecins avant cette date. Si rien n’est fait, les médecins étrangers vont retourner chez eux et Hamza ne sera pas soigné…

INFORMATIONS GÉNÉRALES

À cause de la guerre entre la Palestine et Israël, les autorités d’Israël ont fermé les routes qui permettaient aux habitants de la Bande de Gaza de quitter, d’aller et de revenir sur leur territoire. De plus, la population est de plus en plus confrontée au problème de soins de santé. Les hôpitaux n’ont pas assez de matériel et de médecins nécessaires pour prendre en charge certaines maladies. Les malades sont donc obligés d’avoir une autorisation de sortie, et Israël n’accepte pas toujours ouvrir le passage. Actuellement, beaucoup d’enfants malades, dont Hamza, attendent une autorisation pour pouvoir se rendre à Jérusalem-Est situé à une heure de route de Gaza, pour se faire soigner correctement.

Amnesty International considère que le comportement des autorités israéliennes constitue une atteinte au droit à la santé dont doivent bénéficier tous les enfants de la Bande de Gaza.

Amnesty constate aussi que tous les malades de la Bande de Gaza ont besoin d’aide et d’assistance médicale. Israël se rend coupable de ce qui va arriver aux malades si les autorités ne leur permettent pas d’aller se faire soigner à Jérusalem-Est.

MODELE DE LETTRE

Monsieur le Ministre,

Nous sommes des enfants de l’école de…

et sympathisants d’Amnesty International.

Nous sommes profondément préoccupés par la situation des enfants malades dans la Bande de Gaza, notamment le cas de Hamza Hassan Abu Habel.

Hamza souffre de troubles cardiaques graves et a une chance d’être sauvé par des médecins étrangers qui séjournent en ce moment à Jérusalem-Est. Pour cela, Hamza a besoin d’une autorisation pour quitter la Bande de Gaza. Beaucoup d’enfants comme lui sont dans une situation désespérante à cause de l’insuffisance d’infrastructures et de matériel de soins de santé dans la Bande de Gaza.

Nous vous remercions d’avoir autorisé Mohammed Odeh Thabet et Yousef Rami A bu Latifa à se rendre dans un hôpital de Jérusalem-Est pour obtenir des soins appropriés.

Dans la même logique, nous vous prions d’autoriser urgemment Hamza Hassan Abu Habel à se rendre à Jérusalem-Est afin de recevoir des soins.

Enfin, au regard du droit international, nous vous exhortons à assister la population de la bande de Gaza afin que celle-ci ait accès aux soins médicaux adéquats, que ce soit dans la Bande de Gaza où ailleurs.

Nous espérons vraiment que vous tiendrez compte de nos demandes.

Veuillez agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de notre haute considération.

Classe de :

Adresse :

Signature :

APPELS À :

Ehud Barak
Minister of Defence
Ministry of Defence
37 Kaplan Street
Hakirya
Tel Aviv 61909, Israël
Fax : +972 3 691 6940
Courriers électroniques : minister@mod.gov.il
Formule d’appel : Dear Minister, / Monsieur le Ministre,

Ministre de la Santé :
Yacov Ben Yizri
Minister of Health
Ministry of Health
2 Ben Tabai Street
PO Box 1176
Jerusalem 91010, Israël
Fax : +972 2 678 7662
+972 2 623 3026

Ambassade d’Israël
Avenue de l’Observatoire 40
1180 Bruxelles
Fax : 02.373.56.17
Email : info@brussels.mfa.gov.il

PRIÈRE D’INTERVENIR IMMÉDIATEMENT. APRÈS LE 9 JANVIER 2009, VÉRIFIEZ AUPRÈS DE VOTRE SECTION S’IL FAUT ENCORE INTERVENIR. MERCI.

PISTES PEDAGOGIQUES

1 Déclaration Universelle des Droits de l’Homme

Article 25. « Tout le monde a droit à des soins médicaux s’il est malade ».

Quelle explication donnes-tu à cette phrase ? Quelle importance donnes-tu à la santé ?

Pour mieux comprendre cette phrase, je te propose de jouer un mime sur une situation d’un malade qui a besoin d’assistance. Faites deviner au public le droit en question, et ensuite organisez un débat sur cette question.

Autre chose, le droit à des soins médicaux découle du droit d’être en bonne santé ou droit à la santé. Et, que tu habites en Belgique ou en Israël, même dans la bande de Gaza, ou encore partout dans le monde, tu as ce droit d’être protégé contre la maladie. Cela est valable pour tous les enfants du monde. Décris une situation où ce droit est en danger, même en Belgique.

2 Qu’est ce que la non-assistance à personne en danger ?

As-tu déjà entendu parler de la « non-assistance à personne en danger ? »

Souvent, certaines personnes ont des difficultés et ont besoin de secours auprès de ceux qui sont à côté d’eux, c’est-à-dire les membres de ta famille, les copains, les passants... Cela est aussi valable pour toi. Si tu as besoin d’aide, parce que tu es malade ou en danger, ceux qui sont à côté doivent t’aider. Le secours n’est pas seulement l’affaire des policiers, des médecins ou des pompiers. C’est l’affaire de tous. La loi nous l’impose.

C’est l’exemple de ces enfants qui sont à Gaza. La loi et la morale nous imposent d’aider ces personnes, peu importe que nous soyons loin de Gaza.

Que peut-on faire donc pour soutenir les enfants à Gaza ? Amnesty te propose d’envoyer des lettres aux autorités israéliennes et leur demander d’assister les enfants en leur permettant d’avoir accès aux soins partout où ils veulent. Aussi, tu peux nous aider à sensibiliser tes amis de l’école sur la « non-assistance aux personnes en danger » à Gaza, mais aussi partout dans le monde.

3 Bonne nouvelles : que fait Amnesty en cas de bonne nouvelle

Parfois, les gens qui veulent travailler avec Amnesty et sauver d’autres personnes dans le monde, comme toi, demandent si les lettres d’Amnesty sauvent vraiment ? , Ou s’il est nécessaire de participer aux actions d’Amnesty ? Encore une fois, en voici la preuve.

Mohammed Odeh Thabet et Yousef Rami Abu Latifa ont finalement été autorisés à se rendre dans un hôpital de Jérusalem-Est suite à l’appel des membres et sympathisants d’Amnesty International.

Lorsque nous recevons de bonnes nouvelles comme celles-ci, nous rendons compte à tous ceux qui ont participé à l’action. Nous disons aussi merci aux autorités qui ont accepté notre appel. Pour cela, aides-nous à partager ces bonnes nouvelles avec tes amis. Cela va certainement les motiver à te rejoindre pour aider Hamza Hassan Abu Habel, mais aussi d’autres enfants partout dans le monde. Pour voir toutes les bonnes nouvelles, clique ici.

Rejoins un de nos groupes-écoles actifs !

...

Je m’inscris