Coupe du Monde : soutenez Stand up united !

Coupe du monde : ouvrons les yeux !! Une semaine après le coup d’envoi de la coupe du monde 2010 en Afrique du Sud, tous les regards sont rivés sur les joueurs et leurs performances. Devant tant d’euphorie, difficile de croire que même à cette occasion, les droits humains sont bafoués, et pourtant !


L’Afrique du Sud, qui a longtemps était interdite de participer aux manifestations sportives internationales en raison de la ségrégation raciale pratiquée contre les noirs à cette époque, se retrouve cette année aux premières loges. En effet, elle accueille depuis une semaine la Coupe du Monde de football. Une première pour le pays. Tout le monde se réjouit que cet évènement ai lieu en Afrique mais que sait-on des conséquences ?

Le sport et droits humains
Les pays bafouant les droits humains ont quasi toujours été privés de participation aux manifestations sportives internationales. L’Afrique du Sud, par exemple, a longtemps été exclue des compétitions sportives internationales (de 1970 et 1992) en raison de l’apartheid. Plus récemment, lors des J.O de Pékin la répression chinoise sur le Tibet avait été montrée du doigt et le boycott des jeux avait été envisagé.

« Nettoyer » les rues à l’occasion de la Coupe du monde
Il semble cependant que la violations des droits humains ne soient plus un critère pris en compte pour pouvoir participer à de tels évènements. En préparation de la coupe du monde, l’Afrique du Sud à été, et est toujours le théâtre d’actes de harcèlement menés par la police contre des vendeurs des rues, des Sud-Africains sans domicile fixe, des réfugiés ou des migrants.? Ces actes de harcèlement, mis en place pour respecter les exigences de la FIFA se traduisent par des descentes de police, des arrestations arbitraires, des mauvais traitements, etc. Ils visent à éloigner les vendeurs ambulants des sites accueillant la Coupe du monde et « nettoyer » les rues des "éléments perturbateurs".

Quelles retombées pour la population ?
L’Afrique du Sud, déjà en difficulté pour faire face aux fortes inégalités et aux disparités dans l’accès aux services de base (santé, transport, etc) des communautés les plus pauvres, a du faire face à des dépenses colossales pour accueillir la coupe du monde. Même si les préparatifs semblent avoir donné lieu à la création d’emplois temporaires et au développement de meilleures infrastructures de transport public, la majorité des Sud-Africains restent exclus des retombées bénéfiques de l’organisation de la Coupe du monde.

Soutenez la Stand up United !

Dès le coup d’envoi de la coupe du monde lors tous les regards ont été tournés vers les joueurs et leur performance. Alors que de nombreuses équipes ont prévu de s’affronter sur la pelouse, une vient de se rajouter. En effet, la dernière équipe à combattre, la Stand Up United, se prépare pour engager un combat sans merci contre les violations des droits humains.
Ses 11 joueurs, défenseurs des droits humains du monde entier, défendront des valeurs essentielles en sport comme partout ailleurs : l’égalité, la dignité et la justice.

Vous aussi défendez les droits humains pendant la coupe du monde ! Supportez la Stand Up United !!

Vous pouvez soutenir un de nos défenseur des droits de l’homme, Joel Nana. Né au Cameroun (Afrique de l’Ouest). Il milite en faveur des droits des lesbiennes, gays, personnes bisexuelles et transgenres sur tout le continent africain, notamment au Sénégal, au Malawi, au Nigeria, en Ouganda et en Afrique du Sud.

Envoyez un message pour soutenir sa cause !

Rejoins un de nos groupes-écoles actifs !

...

Je m’inscris