Cinéma : Au pays du sang et du miel


« Au pays du sang et du miel », le premier film réalisé par Angelina Jolie raconte l’histoire de 2 amants Ajla et Danijel qui se rencontrent à Sarajevo juste avant que la guerre n’éclate en 1991. Pendant cette guerre Alja est arrêtée et internée dans un camp où les femmes musulmanes sont de véritables esclaves et violées par les troupes serbes. Danijel a été nommé commandant de ce camp et soustrait Ajla aux sévices des autres gardiens.

http://www.dailymotion.com/video/xoz0jt

Au pays du sang et du miel, premier film... par BFMTV

Le film est rempli d’images choquantes mais réelles comme des nettoyages ethniques avec exécution de civils, des prisonnières utilisées comme bouclier humain, des viols à répétition de femmes bosniaques devenues les esclaves sexuelles des soldats serbes.

« Au pays du sang et du miel » est un cri de révolte contre la violence faite aux femmes et le principe de non-intervention de la communauté internationale.

Tous les acteurs sont serbes, bosniaques, croates et le film a été tourné dans leur langue. L’expérience des protagonistes permet au film de refléter la réalité des évènements.

M, le magazine du "Monde", consacre sa couverture à la rencontre entre Angelina Jolie, réalisatrice d’"Au pays du sang et du miel" et Rémy Ourdan, reporter de guerre au "Monde". Lire l’article

IL FAUT QUE LES COUPABLES SOIENT JUGÉS

Le viol et d’autres formes de violence sexuelle étaient monnaie courante durant la guerre qui a ravagé la Bosnie-Herzégovine de 1992 à 1995. Bien que le conflit ait pris fin il y a plus de 16 ans, les gouvernements successifs n’ont marqué aucun empressement à traduire les responsables présumés en justice.

De nombreux auteurs de crimes de guerre de nature sexuelle continuent de vivre en toute impunité, souvent dans les mêmes quartiers que leurs victimes. Les survivantes de ces crimes souffrent de traumatisme, entre autres problèmes physiques et psychologiques. Elles ne reçoivent le plus souvent aucune aide psychologique et n’ont qu’un accès limité aux services de santé, tout particulièrement lorsqu’elles vivent dans des régions isolées. De nombreuses victimes sont au chômage, vivent dans la pauvreté et ne peuvent pas se payer de médicaments, même lorsqu’un médecin leur en prescrit.

Ce sujet t’intéresse et tu veux en savoir, c’est simple, il te suffit de cliquer }

ICI

TU VEUX AGIR ALORS CLIQUE ICI

Rejoins un de nos groupes-écoles actifs !

...

Je m’inscris