L’édition 2014 de PADAJA, un succès jeunial !

La campagne bougie d’Amnesty International bat actuellement son plein, mais pour le secteur jeunesse la semaine militante jeune «  Pas d’accord, j’assume » (PADAJA ), c’est déjà terminé. C’était l’occasion pour 1400 enfants et adolescents belges de s’engager contre la torture. Ils ont participé à la lutte contre ce fléau lors d’une semaine d’actions dans les écoles wallonnes et bruxelloises, ainsi que pendant une journée de rassemblement Place Flagey.

Cette année, grande nouveauté : PADAJA s’est décliné pour la première fois en deux concepts différents.

Au sein même des écoles

Amnesty International s’est, comme à son habitude, invitée dans les établissement scolaires de Wallonie et de Bruxelles pour faire bouger les jeunes en faveur des droits humains. Cette année, ce ne sont pas moins de 150 écoles qui ont lancé des projets de sensibilisation et d’actions sur la thématique de la torture. Dans des établissements secondaires et primaires, du lundi 17 au vendredi 21 novembre, les élèves ont signé des pétitions, écrit des cartes de soutien, créé des panneaux d’explications, et mis en scène des saynètes et des flash-mobs. Nous les remercions encore pour leur motivation qui a fait de ces initiatives éparses un succès global.

JPEG - 75.4 ko
L’institut Maria Goretti d’Angleur
JPEG - 84.4 ko
Les étudiants de 6ème TQ3 de l’Athénée Provincial Warocqué de Morlanwelz-Mariemont
JPEG - 75.8 ko
L’Athénée Royal de Tamines

Tous ensemble le 18 novembre

La grande nouveauté de cette année, c’était le rassemblement du mardi.

Dès 05h00, les permanents, bénévoles et stagiaires Amnesty ont commencé à monter les tentes et podium ! Les questions fusaient : "sommes-nous à l’heure", "avons-nous bien prévu tout le matériel", "les écoles viendront-elles malgré le mauvais temps" ? Car oui, il faisait gris et froid, et une bruine fine tombait sur tout ce petit monde.

Heureusement, les profs et élèves étaient bien au rendez-vous, malgré la grisaille. Les élèves du Collège Saint Michel d’abord, prêts à aider à l’installation et au maquillage. Ceux du Lycée la Retraite ensuite, concentrés sur leur performance de Cup Song.

Surexcités à la vue des caméras et du matériel de prise de son, ceux-ci se sont installés dans le hall des studios Flagey pour répéter. A 11h00, c’est l’heure H, et les jeunes ont effectué leur chanson chorégraphiée avec le sourire. La Cup Song était dynamique, les élèves étaient fiers d’eux, et leur professeurs également !

JPEG - 104.8 ko
Les chanteurs et musiciens © Eric Rousseau
JPEG - 116.9 ko
Concentré, avant la performance © Eric Rousseau
JPEG - 67.7 ko
Tous en rythme © Eric Rousseau

Dehors, tous les jeunes se sont placés pour former un grand message vivant : STOP TORTURE. Ils tenaient dans leurs mains les portraits de personnes enfermées, qui en sont victimes. Tous chantaient et criaient : "stop à la torture"

JPEG - 142.9 ko
Le message de la journée, vu des toits © Eric Rousseau

Durant toute la journée, les écoles se sont succédées sur la Place Sainte Croix, adjacente à la Place Flagey. Les élèves ont pu écrire des lettres de soutien pour des personnes victimes de torture de par le monde, ou encore des lettres de revendication envers des gouvernements qui permettent que des actes de torture se produisent chez eux. C’est donc un véritable relais d’écriture qui a eu lieu, et qui a permis de récolter des centaines de marques de soutien.

JPEG - 70.6 ko
Apprendre, et être sensibilisé © Eric Rousseau
JPEG - 115.6 ko
Ecrire à ceux qui en ont besoin © Eric Rousseau

Pour rythmer ces activités tout le long de la journée, les invités s’enchaînaient sur la grande scène. Grâce aux rythmes enflammés des Fanfoireux,de Baï Kamara Jr et d’élèves du collège Saint-Miche, les jeunes ont pu danser et participer aux activités de la journée. Mais à bien sûr, le sérieux revenait lorsqu’il s’agissait d’écouter les témoignages de nos invitées. En effet, Silvia Mendez, responsable de l’ONG El Paso au Mexique, et Nyima, une Tibétaine ancienne victime de torture, ont su attirer leur attention et leur faire prendre confiance de l’importance de mener un tel combat. Concert, chorégraphie, chœur : ils n’avaient pas froid au yeux, et même pas froid tout court vu le temps !

JPEG - 143.7 ko
Les Fanfoireux © Eric Rousseau
JPEG - 171.9 ko
Les jeunes écoutent un temoignage © Eric Rousseau
JPEG - 89.6 ko
Baï Kamara Jr © Eric Rousseau
JPEG - 146.1 ko
St Michel s’occupe de l’ambiance © Eric Rousseau

La journée s’est clôturée par une touche de fantaisie et de bonne humeur dans un lâché de ballons géant. Une jolie manière de se dire "au revoir, merci, et à l’année prochaine".

JPEG - 99.6 ko
Tout le monde a droit à un ballon © Eric Rousseau
JPEG - 89.5 ko
Lacher les ballons tenus un instant © Eric Rousseau

Les photos de l’événement se trouvent sur la page facebook d’Amnesty Jeunes. N’hésitez pas à aller y faire un tour, ainsi qu’à partager vos photos sur votre réseau social préféré avec le hashtag #jeunestoptorture !

Rejoins un de nos groupes-écoles actifs !

...

Je m’inscris